Comment devenir développeur d’application mobile via #DART

Compatriotes du web, yo

Beaucoup le savent déjà, je suis un grand amoureux du numérique, et du design mobile. J’ai d’ailleurs écrit un article sur comment il était difficile de se lancer dans ce milieu au cameroun. A titre personnel, j’ai étudié les différentes formations disponibles au mboa qui permettent de devenir un acteur du web et même si les informations que j’ai trouvé ne me permettent pas d’en dégager des comparatifs satisfaisant, la formation que je vous présente aujourd’hui revêt une particularité rare. Laquelle ? Bah c’est simple en fait.

applis-web-mobile.png

A une époque où l’intranet du service administratif camerounais est au stade de la blague Windows 98, les formations en technologie de l’information et de la communication sont vu comme le futur, l’avenir, l’horizon 2035, toussa toussa… Ces 3 dernières années, le prix du smartphone a dégringolé et ouvert, par sa chute, le marché de la vente d’application mobile pour des ingénieurs et développeurs surdoués. Des ingénieurs qui, en manque de challenges et d’opportunités, gâchaient leurs talents au quartier. Sortir d’une formation média au Cameroun, c’est comme apprendre le cinéma. C’est long, gratifiant, mais quasiment inutile dans un marché non-demandeur.
C’est comme çà que la plupart des meilleurs développeurs que je connais occupe leur temps libre entre 2 chômages : Dans des cybercafés, des réparations d’ordinateurs de particuliers, ou la vente de pièces détachées.

On fait difficilement plus injuste comme système. Et pourtant, les formations pompeuses qui vous promettent de vous transformer en « futur acteur majeur de la révolution numérique du Cameroun 2.0 », y en a pelle-mêle.  Et trier le grain de l’ivraie n’est pas chose aisée. Un élément fait la différence : le contenu réel du cours et les étudiants sortant (bon,c ‘est vrai, ça fait deux éléments, mais on ne va pas chipoter).

DART Training Center (DART-TC) promet de faire de vous des Full stack développeurs.

Wh..what ?! Qui ? Quoi ? Je marque un temps d’arrêt et je me renseigne d’abord.

Dart, c’est un centre de formation privé spécialisé dans le génie logiciel créé en octobre 2014. Son but : amener les jeunes camerounais à la frontière de l’innovation numérique.
Dis comme ça, ca sent la vente de rêve.

DART-TC est piloté par une équipe ayant un total cumulé de plus de 20 ans d’expérience professionnelle en ingénierie logicielle, développement d’applications web/mobile, marketing digital et innovation numérique

En lisant ça, je me suis dit « Ok, les gars sont peut-être compétent« . Mais on parle de former des full stack créateurs d’application mobile. pour du mobile quand même. C’est pas rien. et noter le nom parce que j’y reviendrai plus loin.

Le Full Stack, Tu Comprendras

full-stack-developer-illustration-Feature_1290x688_MS
crédit

Full Stack Développeur, pour faire simple, c’est la fusion entre un développeur front-end (ceux qui codent en général en surface, l’apparence, le design, la structure, le squelette) et un développeur back-end ( de ceux qui s’occupe des fonctionnalités, du cœur, bref de la face cachée de l’iceberg). Vous l’aurez compris, la où les Front E.D. seront assimilés parfois a de « simples » graphistes, les back seront réduits à de « simple codeur ». Et grace à cause du système camerounais qui recrute essentiellement les codeurs, le fossé entre les deux disciplines se creuse alors qu’il s’agit de compétences COMPLEMENTAIRES.

Pour compenser, les front ont tendance à se servir d’outils qui font une partie du travail de back. C’est le cas par exemple de CMS tel que Worpdress qui permet de concevoir un site web et de le maintenir sans avoir à saisir les subtilités d’un code html, css ou javascript. Le problème de ce type d’outils, c’est qu’ils sont limités.
De l’autre côté, les back vont miser sur la connaissance de quelques notions en design et structure pour se démarquer de la concurrence, comme des scientifiques experts d’une même discipline qui ne se différencient que par l’intelligence du choix de leurs chemises respectives. Le probleme, c’est que ces notions sont superficielles.

Oui, chacun de ces dev essaient de se faire passer pour un FULL STACK dev.

La Vérité, Tu Découvriras

ec5bdcc4c2130acf6fcab23de4acaf87
Maitriser un truc en plus peut faire la difference

Le Full Stack Dev, c’est le superman/Eto’o/CR7 du monde du développement. Le mec qui est doué en visuel, structure et en code. Qui peut superviser un projet média de A à Z. la valeur référence, celui qui sait toujours où est quoi dans ta maison, la capitale de la Colombie (Bogotá) et comment placer un scrabble sur une case compte triple avec 6 consonnes et un pion blanc. Le gars sur !

NewFullStackSauf que les VRAIS Full Stack D. sont rares. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de formation au Cameroun qui permette de le devenir officiellement.  Il existe dans notre beau pays, berceau de nos ancêtres, un nombre indécent d’établissements offrant d’excellentes formations de back-end. le front est abordé en tant que notion dans les formations de génie logiciel et la notion de véritable full stack est un mythe. Du coup, l’employeur potentiel ne pense pas en termes de Front, mais de combo graphiste + codeur. (Ce qui coûte en fait beaucoup plus cher à une entreprise plutôt que de compléter la formation de l’un ou de l’autre pour en faire des full stack integrateurs – une sorte de polyvalent très généraliste).

Pourquoi ce verbiage qui tire au verbeux ? Parce que DART(Vador?) nous promet de full stacker ses étudiants.  Les conditions d’admissions sont intéressantes : justifier d’un an en programmation informatique, et posséder un laptop.

A ce niveau, on est droit de penser que la formation va s’assurer du bon équilibrage des compétences de l’apprenant, sans avoir a réinventer la roue. Et compenser cet acquis riche (1 an de programmation, quand même) par de solide base en front dev. Mais un rapide coup d’œil sur le contenu de la formation m’as fait déchanter. si les 3 chapitres dédié au Back E.D. me semble plus que prometteur, les 3 dédiés au Front E.D. (Notion d’UI, Android, et le Dev web) me semble minimaliste au possible. En tant que graphiste et Front E.D. avancé, je me dois d’émettre de sévères réserves. et ce malgré la promesse de 2 chapitres sur le cloud computing.

La Polyvalence, tu cultiveras.

Cover-Image
crédit : blog.debugme.eu

Quelles sont les faiblesses de cette formation selon moi ?

1 – Incomplète :
Elle est orientée insertion facile au détriment de la consolidation des connaissances en front. il n’y a pas de pré-requis en conception web ou design. la partie Full Stack Designer minimale/Product Development (UX, UI, Front End Dev).

full_stack_designer
( Crédit : Graphiste.com )

2 – Sectorielle.
La formation front ne couvre qu’Android et le web. sans consacrer au moins un chapitre a iOs. sur l’objective C d’iOs. Quand on sait qu’a 80€/an (approx 50000 xfa), un développeur d’iApp peut VENDRE ses créations sur l’appStore, contrairement à un développeur Android, comme je l’ai découvert quand j’ai obtenu ma propre licence android, on est en droit de s’interroger de la pertinence d’un tel oubli. Et je ne parle même pas des applications windows phone.

 

full-stack
crédit : andyshora.com

3 – Back-End Friendly.
La formation ne semble pas couvrir les bases de l’UX (analyse de comportement utilisateur, et donc des statistiques générés par l’application ) ou celle sur la conception même (Conceptualisation de la solution mobile), entre autres. bref les compétences qu’on attend d’un full stack créateur d’application mobile. Je vous invite à faire un tour du côté de cet article de graphisme .com si vous voulez en savoir plus.

 

Capture-d’écran-2016-03-02-à-15.34.49
(crédit : graphiste.com )

 

Cependant, gardez en tête que cette formation est une première du genre. Et la seule dans son positionnement.  Et que je n’écris qu’à la lumière des infos disponibles sur le site officiel. Je vous ai dit que cette formation revêt une particularité rare. Et bien C’est celle d’exister !

Enfin, J’ai cherché les deux informations les plus importantes : la durée et le prix. et ça tient dans une seule image 😀 #Respect

dart-tc-formation

 

Difficile de faire plus concis. Chapeau à la communication.

Une conférence est prévue Samedi 23 avril entre 10 et 12h. J’espère y apprendre plus sur la formation, voire même sur le stage pro garanti. N’hésitez pas réserver vos places en cliquant sur le lien. C’est gratuit mais il en reste une dizaine de places à peine.

D’ici la, portez vous bien, et n’hesitez pas à commenter à propos de votre propre engouement quand à ce genre d’initiatives.

Cordialement,
un geek, front end dev, mais j’évolue encore.

 


Pour aller plus loin :

 

 

2 réflexions sur “Comment devenir développeur d’application mobile via #DART

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s